VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 28 février 2011

Les tortues, les plus menacées de tous les vertébrés

Une tortue des Galapagos.


BIODIVERSITE - Un rapport de l'UICN rappelle que les tortues sont les animaux les plus menacés d'extinction...

Elles sont moins populaires que les pandas ou les tigres, mais les tortues ont aussi besoin d’aide. Parmi les 328 espèces de tortues, plus de la moitié sont en grand danger d’extinction, selon un rapport de l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature). Si rien n’est fait pour endiguer leur disparition, ce sont au moins 25 espèces, les plus menacées, qui pourraient disparaître dans les prochaines décennies, avertit l’IUCN.

George, la dernière tortue Pinta

La tortue la plus menacée d’extinction est une sous-espèce de la tortue géante des Galápagos, la tortue de Pinta. Il ne reste plus qu’un seul représentant de cette espèce, baptisé «Lonesome George», vivant dans une station de recherche sur une île d’Equateur. Les scientifiques n’ayant pas réussi à le faire se reproduire, George sera la dernière tortue Pinta.
Deuxième dans la liste des espèces menacées, la tortue géante à carapace molle du Yangtze, qui vit en Chine et au Vietnam, a souffert de la pollution et de la destruction des zones humides dans lesquelles elle vivait. Elles ne sont plus aujourd’hui que quatre survivantes dans des zoos en Chine. Les essais de reproduction ont là aussi échoué.

100.000 tortues pour un jour de fête

Continent le plus dangereux pour les tortues, l’Asie consomme l’animal lors des fêtes religieuses: «Dans un seul marché de Dhaka, au Bangladesh, près de 100.000 tortues sauvages sont capturées et vendues pour être mangées à l’occasion d’une journée de fête religieuse, une fois par an», rapporte l’IUCN. Les tortues sont également chassées pour la médecine traditionnelle chinoise, ou pour être vendues comme animal domestique.
La destruction des habitats reste toutefois la plus grande menace qui pèse sur les tortues. La petite tortue «feuille d’Annam» du Vietnam a ainsi pâti de la disparitiondes basses terres converties en terrains agricoles ou occupées par les villes en expansion. La pollution des côtes et la pêche sont également montrées du doigt: près de huit millions de tortues auraient été attrapées dans les filets de pêche et tuées depuis 1990.

Les tortues peuvent valoir très cher

L’UICN appelle à la mise en place de plans de conservation des espèces menacées, comme celui mené par la Turtle Survival Alliance (TSA). Depuis 2001, elle rapproche les mâles et les femelles des espèces menacées pour assurer une descendance et sensibilise les populations des régions concernées avec des ateliers de reconversion pour les braconniers en Inde ou des programmes locaux de protection des tortues à Madagascar.
Mais la disparition des tortues ne fait pas que des mécontents. La «marchandise» se raréfiant, un marché noir de la tortue s’est développé, sur lequel les animaux peuvent atteindre des prix très élevés: des centaines de milliers de dollars pour les espèces les plus rares selon l’IUCN.