VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 28 février 2011

Le chocolat de Madagascar et ses vertus


Cacao de MadagascarOn dit toujours que le chocolat n’est pas bon pour le foie, les personnes qui font attention à leur poids et à leur forme en limitent la consommation car il est très riche, 100g de chocolat au lait contient 550 calories. Mais comment résister quand les chocolatiers produisent de si bonnes friandises à Madagascar, allant des coupe-faims aux chocolats de haute qualité. Un peu de culture et d’histoire avant de voir les bienfaits du chocolat sur notre corps.

La zone de culture du cacao à Madagascar se trouve principalement dans les Régions Diana et Sava : Ambilobe, Ambanja, Sambava, Antalaha. 4000 tonnes sont produites chaque année et la superficie totale de culture est de 15 000ha. Une grande quantité de la production en cacao de Madagascar est exportée car le cacao malgache est très demandé grâce à sa qualité. Ces régions produisent trois variétés de cacao : la criollo, la forastero, et la trinitario. Les chocolats produits avec le cacao de Madagascar ont déjà remporté des prix au niveau international, en 2004 par exemple, la gamme de chocolat « Cluizel » a été élue meilleur chocolat lors du salon international du chocolat à Paris. Quant à l’industrie malgache du chocolat, Chocolaterie Robert (fondée en 1937 par un Réunionnais), elle a remporté le Silver Cup de l’Académie du Chocolat à Paris avec le chocolat Moramora. Depuis sa création, la chocolaterie Robert ne cesse d’évoluer, elle produit de la poudre de cacao en sachet, des tablettes de chocolat, des coupe-faim, des bûches de noël… Elle entre petit à petit dans le marché américain en réservant la marque « Vaovao Chocolate » aux épiceries fines. La chocolaterie Robert sert déjà le marché de l’Océan Indien.
CHOCOLAT MOUSSEUX
pour 6 personnes
Ingrédients : ¼ de litre de lait, 300g de crème fraîche, 50g de sucre, 20g de farine, 30g de cacao, 2 jaunes d’œufs.
- Fouetter les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que ce dernier soit fondu. Tamiser la farine et l’ajouter au mélange, continuer à fouetter pour qu’il n’y ait pas de grumeaux.
- Porter le lait à ébullition, le verser sur le mélange et continuer à battre. Porter le tout à ébullition en remuant avec une cuillère en bois.
- Ajouter le cacao en remuant. - Laisser refroidir la crème.
-En attendant, battre la crème fraîche en chantilly (utiliser une batteuse ou un fouet pour raffermir la crème).
- Mélanger la crème au chocolat à la crème chantilly, servir froid.
Jusqu’au 19ème siècle, le chocolat a été surtout reconnu pour ses vertus médicinales. A Madagascar, le chocolat n’est pas inclus dans les habitudes alimentaires de la majorité de la population. Sa consommation n’est pas un besoin pour les ménages car il coûté cher. Pourtant en période d’examens, élèves et étudiants se précipitent aux épiceries pour en acheter. En effet, son action psychologique n’est pas inconnue. Le potassium, le magnésium et les vitamines contenus dans le cacao dynamisent notre organisme et agissent sur notre état nerveux. La théobromine et la caféine qu’il contient calment les angoisses, c’est donc un antistress.
Dans la culture occidentale, on parle beaucoup de l’effet du chocolat sur la vie sexuelle. Des recherches ont en effet montré qu’il y a bien un lien entre satisfaction sexuelle et consommation du chocolat.
En ce qui concerne la relation entre prise de poids et chocolat, la prise de poids pourrait être évitée si l’on ne consomme que du chocolat riche en polyphénols c’est-à-dire du chocolat noir pauvre en graisse et en sucre. Il faut savoir aussi que le chocolat noir agit sur la pression artérielle, elle la diminue légèrement. C’est pour cela que l’on dit que consommer du chocolat noir réduit de façon significative (5 à 8%) le risque de mourir d’une attaque cérébrale ou cardiaque. Le chocolat noir diminuerait les risques de blocage des artères en éliminant la coagulation sanguine. Il arrête aussi la diarrhée.
Les chocolats fortement dosés en cacao sont des anti caries grâce aux tanins, au phosphate et au fluor contenus dans le cacao, trop de sucre dans le chocolat réduit cette action. Et puis si le chocolat fait mal au foie c’est qu’il est dû à une indigestion après une consommation excessive.
Pour ces multiples vertus, nombreux sont ceux qui font du chocolat un placebo. Un peu de glace au chocolat ou une tablette de chocolat pour soigner les petits maux et l’angoisse. Mais il faut le consommer avec modération.
■ V.M