VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 13 décembre 2010

Indice de Développement Humain Madagascar en 135è position

La Grande île est classée dans le groupe des pays à Indice de Développement Humain(IDH) faible, de 0.435, occupant la 135ème position sur 169 pays ; des chiffres présentés hier lors du lancement conjoint du Rapport Mondial et du Rapport National sur le Développement Humain pour cette année 2010 qui s’est tenu à l’hôtel Carlton.
Le Secrétaire Général du ministère de l’Economie et de l’Industrie Jean Gabriel Randrianarison et le Représentant résident du PNUD, Mme Fatma Samoura, qui est également coordonnateur du Système des Nations Unies dans le pays ont co-présidé la cérémonie. La recherche du « bien-être » est subjective, dépendant de plusieurs facteurs exogènes comme l’environnement, milieu etc. une indice est de ce fait nécessaire afin d’apprécier le développement humain. L’IDH inclut par la suite trois dimensions essentielles à savoir la santé et longévité, l’accès à l’éducation et niveau de vie décent. Cette année 2010 marque le 20ème anniversaire de ce Rapport Mondial sur le développement humain mais également une évolution dans sa détermination. Trois nouveaux indices sont ainsi inclus dont l’indice de développement ajusté aux inégalités (IDHI), un indice de développement humain tenant compte de l’ampleur de l’inégalité. Le second nouvel indice est l’IIG ou l’indice d’inégalité de genre qui exprime le déficit de progrès dû aux disparités de genre dans la santé de la reproduction, l’autonomisation et le taux d’activité sur le marché de l’emploi. Le dernier indice, l’IPM, l’indice de pauvreté multidimensionnelle tenant compte des personnes souffrant de déprivations. Ainsi, l’IDH de la Grande île ajusté aux inégalités (IDHI) est de l’ordre de 0.308, encore plus faible que l’IDH tout court à cause de la forte inégalité existante. Le rapport national sur le développement humain est à sa 5ème édition pour cette année dont le thème est « Micro-entreprises, emploi et développement humain ». La promotion de l’emploi pour la majorité de la population malgache peut  être, selon le Représentant du PNUD dans son discours, un moyen efficace d’atteindre une redistribution de revenu plus équitable afin d’améliorer l’IDH. Selon une analyse empirique, la croissance est une condition nécessaire mais pas suffisante en matière de développement humain. Il faut qu’elle soit accompagnée d’une politique d’emploi favorable aux deux tiers de la population. En terminant, le Représentant du PNUD de souhaiter que les Rapports puissent éclairer les décid