VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

vendredi 27 janvier 2012

SADC: Ravalomanana et Rajoelina ont tort




La communiqué de la Troïka de l’organe politique, de défense et sécurité de la SADC fustige à la fois Marc Ravalomanana et les autorités de la HAT. Un communiqué qui a été modifié en l’espace d’une seule journée.
Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina à la fois ont été condamnés par la Troïka de la SADC. Le communiqué du 26 janvier 2012 de celle-ci précise dans ses paragraphes 4, 5 et 6 que  « les événements du 21 janvier 2012 durant lesquels l’ancien président Marc Ravalomanana avait tenté d’entrer de manière unilatérale à Madagascar sont considérés comme des revers. Un processus convenu a été établi dans lequel la troïka s’est engagée à garantir le retour sécurisé de tous les exilés politiques conformément à l’article 20 de la Feuille de route.La troïka de l’organe de la SADC de qualifier cette action initiée par l’ancien président de malheureuse car elle avait le potentiel de compromettre la mise en œuvre de la Feuille de route à laquelle la plupart des partis politiques ont adhéré. Cependant, la troïka a noté que cette action était précipitée, étant donné que le processus vise déjà à assurer le retour des exilés politiques aux termes de l’article 20 de la Feuille de route. Les acteurs malgaches n’avaient pas prêté suffisamment d’attention à cette même action. Par ailleurs, la troïka a été déçue de la réplique et des déclarations faites par l’Autorité de transition sur cet incident. Sur la même lancée, la troïka exige de l’Autorité de Transition et de tous les acteurs impliqués de trouver d’urgence une approche consensuelle pour la mise en œuvre de la Feuille de route dans son intégralité et en particulier, les articles 16,17,18,19 et 20 combinés à l’article 45 du même document ».  De ce fait, la Troïka de la SADC demande que ces points de mise en œuvre d’un apaisement soient effectifs avant la fin du mois de février 2012.
Double communiqué
La Troïka de l’organe politique de défense et sécurité de la SADC a émis deux communiqués sur cette réunion de la crise malgache. Le premier communiqué a été émis le 25 janvier 2012 tandis que le second le 26 janvier 2012. Les deux communiqués n’ont été portés à la connaissance des acteurs malgaches que hier.
Initialement, le communiqué ne comportait que 8 articles sans pour autant mentionner la combinaison des articles 16, 17, 18, 19 et 20 à l’article 45.  7 autres articles ont été rajoutés aux précédents. Certains politiciens malgaches se demandent tout de même les raisons d’émission de ces deux communiqués…