VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

mercredi 17 octobre 2012

Madagascar: accusé de trafic de bois de rose, un proche de Rajoelina se défend

ANTANANARIVO - Sodiatrans, une société de transport de Madagascar appartenant à un proche du président Andry Rajoelina, s'est défendue lundi dans une affaire de trafic de bois de rose dont l'accuse une association de notables luttant pour la moralisation de la vie politique malgache.

Dans un communiqué, diffusé avec trois autres entreprises mises en cause, Sodiatrans a dénoncé des accusations diffamatoires et calomnieuses, parlant de lynchage médiatique orchestré dans un but purement politique.

L'abattage et l'exportation de bois de rose, une essence protégée endémique à Madagascar et prisée en Asie, notamment pour l'ébenisterie de luxe, sont interdits pour tenter d'enrayer la destruction anarchique de ces forêts.

Les stocks abattus sont en cours d'inventaire et ne peuvent en principe pas quitter la Grande Ile.

Or, la semaine dernière, le prince Patrick Zakariasy, notable et chef traditionnel malgache, a affirmé détenir des preuves qu'une importante cargaison de ce bois avait été exportée sous couvert d'une fausse déclaration en douane.

J'ai eu des informations venant de mes amis du grand port (malgache) de Tamatave me signalant qu'un bateau a quitté le port à destination de Singapour et de Chine avec une cargaison de 20 containers de 20 pieds de bois de rose, a déclaré M. Zakariasy, coordinateur national de l'association Orimbato.

Il a produit lors d'une conférence de presse la photocopie de documents attestant selon lui que le bois de rose a été dissimulé dans une cargaison de minerai grâce à des documents de douane établis au nom de la compagnie minière chinoise Mainland Mining, exportant de l'ilménite.

Sodiatrans, filiale transport d'un conglomérat d'activités variées appartenant à un proche du président Rajoelina, a dénoncé lundi des faux montés de toutes pièces, tout comme l'avait fait le gouvernement sollicité vendredi par l'AFP.

Les accusations portées contre le régime dans le trafic illégal de bois de rose sont récurrentes et exposent leurs auteurs à des poursuites en diffamation,

Cela conduit les médias locaux à s'abstenir de citer nommément les membres du pouvoir mis en cause.

Elles sont prises au sérieux par les autorités américaines qui en juillet ont accusé en termes très vifs le pouvoir malgache actuel de manquer à son devoir de protection d'espèces menacées et de promouvoir le trafic de bois précieux.

Très solide, le bois de rose, de couleur marron foncé, doit son nom à ses veinules rosées. Il est aussi utilisé en parfumerie et pour l'aromathérapie.