VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 5 septembre 2011

Les nouvelles révélations de WikiLeaks sur Madagascar


Par RFI    

Marc Ravalomanana, le 17 février 2011.

Le site internet WikiLeaks a publié la semaine dernière 250 000 nouveaux câbles diplomatiques américains. Environ 500 d'entre eux concernent Madagascar. Ecrits entre 2006 et début 2010, ils retracent le deuxième mandat, inachevé, du président Marc Ravalomanana, sa chute en 2009, puis les échecs successifs de la diplomatie dans la recherche d’une sortie de crise.

L’ambassadeur américain Niels Marquardt, en poste à Madagascar de 2007 à 2010, exprime souvent son exaspération, notamment à l’égard des différentes parties malgaches sans exception : dans un télégramme daté du 24 mars 2009, il qualifie Andry Rajoelina de « naïf et inexpérimenté », alors que l’opposition est divisée et « minée par des intérêts personnels ». Marc Ravalomanana est lui décrit comme « dédaigneux envers le bien de Madagascar. »
Et même si les Etats-Unis condamnent jusqu’à aujourd’hui la prise de pouvoir de 2009, l’ambassadeur reproche alors à Marc Ravalomanana d’avoir cédé le pouvoir à un directoire militaire, contrairement à ce que préconise la Constitution malgache. Il voulait, selon le diplomate, « laisser derrière lui une situation anticonstitutionnelle et ingouvernable. »
Il est aussi beaucoup question de la position de la France, qui, même si elle ne reconnaît pas officiellement la Transition d’Andry Rajoelina, adopte une position plus timorée que les Etats-Unis. Avec 20 000 citoyens sur la Grande île et de nombreux intérêts économiques, la France est plus « pragmatique », explique un diplomate français, pour qui le changement de pouvoir s’apparente à la fois à un « coup d’Etat » et à une  « révolution sociale ».