VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 6 juin 2011

Négociations de Gaborone: Dilemme pour la Sadc…

Les pourparlers de Gaborone pourraient bien déboucher sur un autre échec. Car, encore une fois, le camp d'Andry Rajoelina va refuser le retour au pays et la participation à l'élection présidentielle de Marc Ravalomanana, ou l'attribution aux trois mouvances des postes-clés dans les institutions ou le gouvernement. Les trois ex-chefs d'Etat pourraient  donc refuser de signer la feuille de route. La grande question est de savoir comment réagira la Sadc face à l'absence d'accord. Première possibilité, la Sadc autorise quand même l'application de la feuille de route et cautionne les élections qui y sont programmées. Deuxième possibilité, de crainte  de donner un mauvais signal à l'Afrique en accordant les pleins pouvoirs à un " putschiste " et en cautionnant des élections organisées par celui-ci pour légitimer son pouvoir, la Sadc décrète le statu quo. C'est-à-dire la situation actuelle est prolongée (non reconnaissance du régime et maintien des sanctions), la Sadc attendant un élément nouveau pouvant transformer la donne avant d'organiser d'autres négociations.
En tout cas, si Gaborone échoue et si la Sadc décrète le statu quo, Andry Rajoelina, comme il l'a déjà annoncé, ira quand même aux élections, même si celles-ci n'ont pas l'aval de la communauté internationale. Dans ce cas, on se demande comment vont réagir les chefs de parti et de coalition qui entendent se porter candidat à l'élection présidentielle. Accepteront-ils de s'engager dans une voie où l'île et ses dirigeants élus sont ignorés par la communauté internationale ? Car beaucoup d'entre eux, s'ils remportent les élections, entendent quand même gouverner dans un contexte " normal ", c'est-à-dire avec la reconnaissance internationale et le déblocage des financements étrangers. Si Gaborone échoue et si la reconnaissance internationale est toujours refusée à l'île, Andry Rajoelina pourrait partir tout seul à l'aventure…