VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

mercredi 2 mars 2011

Madagascar-Election présidentielle: Andry TGV face à deux voies !

Election présidentielle-Madagascar - Depuis la disparition de Herizo Razafimahaleo, le Leader Fanilo n'a plus de poids ...lourd. L'un des barons du parti, en l'occurrence, Constance Razafimily l'a reconnu implicitement le week-end dernier à Vangaindrano, en appelant publiquement le numéro Un de la Transition à être candidat à la prochaine élection présidentielle. Pré-campagne. Par son appel à la candidature de Andry Rajoelina, le Questeur du CST a donné un air de pré-campagne électorale à la tournée du Président de la HAT qui se défend de répondre à ce genre de sollicitation, du moins pour le moment, car tout indique que l'actuel locataire de fait d'Ambohitsorohitra va briguer un bail en bonne et due forme d'une durée de 5 


De toute façon, la classe politique, surtout celle proche du pouvoir en place ou qui compte l'être, est coutumière de ces appels de sirène. Rarement spontanés mais souvent préparés.

Stratagème. En 1993, le Premier ministre de la Transition, Guy Willy Razanamasy était resté au-dessus de la mêlée, même si des membres de son entourage appartenant tout particulièrement au Fihaonana, voulaient le pousser à la roue.

Le stratagème était simple : ils précédaient et/ou accompagnaient GWR sur ses lieux de tournée pour faire brandir par la foule, des banderoles l'invitant à être candidat à la présidentielle. Finalement, ils se sont arrachés les ...cheveux car « Lesola » n'était pas tombé dans le panneau (ou la banderole).

Dopé. Par contre, en 1996, son entourage avait réussi à faire changer d'AVIs Norbert Ratsirahonana. Chef d'Etat par intérim après l'empêchement du Président Zafy Albert qui l'avait auparavant nommé Premier ministre, l'homme avait déclaré urbi et orbi qu'il ne s'alignera pas à la course à la magistrature suprême, par souci de neutralité.

Dopé par la foule venue nombreuse ou que l'on a fait venir (le résultat était le même) avec des banderoles du même genre, il devait finalement succomber à la tentation. Celle d'accrocher à son palmarès le titre de Président de la République élu qui manquait à son palmarès.

Premier tour. En effet, Norbert Ratsirahonana était tour à tour Président de la HCC, Premier ministre puis Chef d'Etat par intérim. Seulement, il n'avait pas franchi le cap du premier tour même s'il avait bénéficié des prérogatives de puissance publique. Crédité de 10% des voix, il eut toutefois droit au remboursement des frais d'impression de ses bulletins.

En 2001, il se désista in extremis au profit du candidat Marc Ravalomanana contre qui, il devait se présenter en 2006 avec le slogan « Avia amin'izay ». Mais les électeurs n'étaient pas venus à lui.

Dilemme. Aujourd'hui, Andry Rajoelina est confronté au même dilemme cornélien ou plutôt shakespearien : être ou ne pas être ...candidat. Andry TGV doit choisir entre deux voies : celle inaugurée par l'un de ses prédécesseurs à la mairie de Tana, Guy Willy Razanamasy, qui avait respecté bien avant l'heure, l'article 25 (4) de la Charte Africaine sur la Démocratie, les Elections et la Gouvernance.

Ou celle tracée par son actuel mentor, Norbert Ratsirahonana, qui est remise au goût du jour par des thuriféraires de la HAT, comme Razafimily Constance, qui veulent conserver ou réserver des places à bord du TGV. Transformé depuis peu en navire - avec une cargaison de « vary mora » - partagé entre virer à bâbord ou à tribord.