VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

samedi 22 décembre 2012

DÉSTABILISATION Trois généraux surveillés

Faits divers - DÉSTABILISATION




Les forces de l'ordre ont ,dans leur tableau de chasse, trois généraux. Un rassemblement populaire qui couve, a été porté au grand jour par les gendarmes, samedi. 
Branle-bas de combat au sein des forces de l'ordre. Soupçonnés de fomenter un rassemblement populaire, trois généraux sont dans leur collimateur. Des limiers de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie (CIRGN) à Antananarivo ont découvert le pot-aux-roses la semaine passée. Samedi, un rapport établi a été adressé aux supérieurs hiérarchiques, du coup, c'est tout l'état - major mixte opérationnel à Antana­narivo (Emmo/far) qui est sur le qui-vive. Selon les informations filtrées, les trois généraux mis sur la sellette, seraient dans les forces armées. Ils se seraient déjà réunis en catimini . Les quidams auraient entamé des recrutements, lorsqu'une fuite d'informations a mis à nu leur plan.
Actuellement, les forces de gendarmerie ont trois noms dans leur liste noire. Les officiers généraux incriminés ont déjà été identifiés. Même leurs lieux de détachement et leurs adresses respectives seraient déjà connus.
Selon les premiers indices, cet acte de déstabilisation couve depuis près d'une quinzaine de jours et allait éclater au grand jour, pendant les dernières semaines de la fin de l'année. Fort heureusement, les forces de l'ordre, ont été mises au parfum, avant même que le plan ne soit mis sur les rails.
Aucune arrestation
Pour l'heure, silence radio sur ce rassemblement débusqué. Les personnes incriminées ne se sont plus manifes- tées, toutefois les forces de l'ordre ne baissent pas les gardes.
Aux dernières nouvelles, les trois généraux tâtent le terrain, toutefois d'autres personnes tireraient les ficelles. Leurs objectifs seraient par ailleurs flous.
Aucune arrestation n'a jusqu'alors, été effectuée. En revanche, les trois généraux se retrouvent assis sur une poudrière.
D'ailleurs, le colonel Florens Rakotomihamina commandant de l'Emmo/far , n'a pas manqué de mettre en garde les fauteurs de troubles avec la venue des fêtes. Dans une conférence de presse qui s'est tenue au siège de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie nationale à Ankadilalana mercredi, les têtes de l'Emmo/far ont mis en avant qu'un dispositif de sécurité draconien sera mis en place dans les agglomérations, les points stratégiques et les grands axes routiers.