VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

mardi 15 mai 2012

L’UE soulève des inquiétudes sur Madagascar

L'UE soulève des inquiétudes sur MadagascarUne délégation de l’Union européenne à Madagascar a été reçue par le Premier ministre Jean Omer Beriziky jeudi. Une rencontre qui a permis de soulever les problématiques autour du processus de mise en œuvre de la Feuille de route, un texte qui définit les mesures qui doivent sortir la Grande île de la crise politique. 

Une délégation européenne composée de l’ambassadeur de l’UE à Antananarivo Leonidas Tezapsidis, du responsable géographique pour Madagascar et l’Océan Indien du Service européen pour les Relations extérieures, Pijuan Canadell, et du chef de section politique, presse et information, Philippe Willaert, a fait part de ses inquiétudes quant à l’évolution de la situation politique dans la Grande île.
 
 
La suspension de la mouvance Ravalomanana et la non-participation de la mouvance Zafy au processus de mise en œuvre de la Feuille de route constituent les principaux points de litige soulevés au cours de la rencontre avec le Premier ministre de transition Jean Omer Beriziky.
 
 
La préparation des élections, le manque de clarté autour des mesures d’apaisement politique, concernant notamment l’application de la nouvelle loi d’amnistie ont aussi été évoqués. Ladite loi a donné lieu à une véritable impasse pour avoir privé Marc Ravalomanana de l’annulation de ses peines. Seule condition le permettant de rentrer au pays et revenir sur la scène politique du pays.
 
 
En ce qui concerne la mouvance Ravalomanana, le chef du gouvernement de transition a expliqué que des pourparlers sont en cours pour qu’elle réintègre le processus de sortie de crise stipulé dans la Feuille de route. Quant à la mouvance Zafy, le quotidien Midi Madagasikara fait ressortir qu’une aile dissidente dirigée par le Professeur Emmanuel Rakotovahiny aurait prévu d’adhérer au processus.
 
 
Il faut savoir que la troisième force politique du pays, la mouvance de l’ancien président Ratsiraka, n’a pas signé cette Feuille de route, ce qui l’a exclue définitivement du processus de sortie de crise.
 
 
Selon le journal malgache, une autre délégation de l’Union européenne effectue actuellement une mission dans la Grande île pour apporter son soutien dans la préparation des élections, seule issue qui doit sortir Madagascar de l’impasse politique. Les émissaires de l’UE devraient travailler de concert avec la CENIT (Comité électoral national indépendant de transition) afin de peaufiner les préparatifs électoraux.