VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

dimanche 22 janvier 2012

Retour de Marc Ravalomanana L’amiral Didier Ratsiraka intervient


L’ancien président Didier Ratsiraka n’a pu s’empêcher d’intervenir par téléphone en direct depuis Paris pour en quelque sorte appeler tout le monde à la raison. Il faut dire depuis quelques jours, les propos des uns et des autres sont enflammés et très alarmants. On parlait même de risques de guerre civile à craindre ou de journée de tous les dangers. Le général Andrianafidisoa sur TV Plus ce 20 janvier dans l’émission « invité du zoma » a même été plus loin, en faisant des révélations plus qu’alarmantes car il a évoqué des scénarii d’assassinat avec ou sans le retour de Marc Ravalomanana lors de cet accueil de l’exilé d’Afrique du Sud ce 21 janvier à l’aéroport d’Ivato. En tout cas, il a dit qu’il préfère faire ces révélations inquiétantes pour mettre tout le monde en garde car personne ne sortira vainqueur dans cette situation.
Pour revenir à Didier Ratsiraka, il n’a pas interdit à ses partisans de la mouvance Didier Ratsiraka d’accueillir Marc Ravalomanana. Cependant, il a souhaité que l’ancien président Ravalomanana reporte à plus tard son retour au pays car des risques d’affrontement ne sont pas à écarter entre Malgaches à Ivato, mettant en péril la nation. Il a suggéré que ce retour n’intervienne qu’après la réunion au sommet des chefs de file des mouvances avec les forces vives de la nation dont la société civile – réunion qui, à son avis, sera convoquée par les chefs des quatre églises chrétiennes et les Musulmans.
On ne sait pour l’instant la portée de cette intervention de Didier Ratsiraka mais le président de la transition, Andry Rajoelina est demeuré silencieux depuis quelques heures. Le Premier ministre Omer Beriziky se mure dans un silence lui aussi depuis quelques heures. La ministre de la Justice, Christine Razanamahasoa a à peine et un peu contre son gré évoqué qu’il y a un mandat de justice contre Marc Ravalomanana et qu’il est toujours en vigueur.
Pendant ce temps, les partisans de chez Magro se préparent à accueillir Marc Ravalomanana ; ils sont venus des différentes parties de l’île. Wait and see, dit-on en pareille situation. Des tractations pourraient se poursuivre jusqu’à la dernière minute.