VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

mercredi 25 mai 2011

Scandale à la brigade criminelle: Dépôt d’une plainte au BIANCO…


Une affaire de corruption pourrait éclater à la brigade criminelle Anosy à cause d’une affaire compliquée autour d’un différend sur un véhicule tout-terrain Santa-Fe.
Le propriétaire qui a obtenu tout les documents judiciaires l’autorisant à garder le véhicule Santa-Fe a été surpris par la décision de la brigade criminelle. Une forte suspicion de corruption pèse sur la brigade criminelle affirme les proches de Benoît Herard. Tout a commencé à la fin du mois dernier, un véhicule tout-terrain appartenant à un réunionnais, non résidant à Madagascar, du nom Benoît Herard (dont le facture d’achat est enregistré par Socimex en son nom) a été saisi par la brigade criminelle sur ordre du directeur de la police judiciaire, à la suite d’une plainte déposée par Patrick Emmanuël (ami du réunionnais). Le véhicule a été saisi malgré les documents judiciaires présentés par le réunionnais et son avocat faisant foi que le client de ce dernier est autorisé à garder le véhicule, mais la brigade criminelle est passé outre des documents judicaires et une enquête a tout de même été ouverte. D’autant plus que pour justifier son geste, la brigade criminelle a voulu poursuivre le réunionnais pour trafic d’armes, et une interdiction de sortie à son encontre a été émise. L’homme a toutefois retrouvé sa liberté. Actuellement, le dossier a eu un autre rebondissement.
Transmis devant le parquet d’Antananarivo, le dossier concernant le différend entre Benoît Herard et Patrick Emmanuël sur le véhicule tout-terrain Santa-Fe (Hyundai) a été classé sans suite par le premier substitut parce que la justice s’est déjà prononcée sur ce dossier. Ce même magistrat, selon l’article 236 de la procédure pénale,  a aussi donné un ordre de restitution du véhicule à son propriétaire Benoît Herard. Mais, grande fut la surprise de ce dernier lorsqu’il a voulu prendre possession du véhicule lundi dernier en apprenant que la voiture a été restituée par la police à Patrick Emmanuël pendant le week-end dernier. On apprend que le dénommé Patrick Emmanuel aurait présenté un autre document judiciaire l’autorisant à prendre possession du véhicule, ce qui est absurde puisqu’un dossier transmis au parquet ne peut pas être traité par deux magistrats différents. Ne sachant plus où se donner de la tête, le réunionnais compte déposer une plainte auprès du BIANCO (Bureau indépendant anti-corruption) en soupçonnant une affaire de corruption derrière cette affaire.
Le DPJ ainsi que d’autres personnes liées à cette affaire, qui pourrait être qualifiée de détournement de bien saisie, pourrait être convoqué au BIANCO pour être entendue dans cette affaire dans les prochains jours. D’autant plus que les responsables de l’enquête policière n’ont pas respecté les décisions de justice alors que la police est censée être la main exécutive de la justice.