VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

mercredi 25 mai 2011

la HAT envoie des éclaireurs à Gaborone


La Haute autorité de la transition (HAT) tente d''anticiper la réunion de Gaborone afin de prendre quelques longueurs en envoyant une délégation au siège de la SADC.
Le régime de Transition s'apprête à occuper le terrain aussi bien international que national avant la rencontre au Botswana, entre les parties prenantes (malgaches). Rencontre décidée par  le Sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), vendredi dernier, en Namibie.
La Haute autorité de la transition s'apprête à dépêcher une délégation à Gaborone, siège du bloc économique régional, d’ici la fin de la semaine (probablement jeudi). Cette délégation comprendra entre autres de Norbert Ratsirahonana, conseiller spécial d’Andry Rajoelina, président de la Transition, le ministre des Affaires étrangères, Yvette Sylla, et le  ministre d'État chargé de l'Économie et de l'industrie, Pierrot Rajaonarivelo. Le déplacement a  été confirmé par Harry Laurent Rahajason, ministre de la Communication.
Selon le ministre Rahajason, la délégation aura pour mission de demander des précisions sur les résolutions du récent Sommet de la SADC, et sur  la réunion de Gaborone dont la date n’a pas encore été fixée. Elle effectuera également une action de lobbying au siège même de la SADC (PHOTO).
L'offensive de la HAT ne s'arrête pas aux déplacements à l'étranger. Les membres du gouvernement seront déployés sur l'ensemble du territoire pour « mener des missions d'explications (...) dans le dessein d'informer le peuple », souligne un communiqué du bureau du Premier ministre.
Les ministres qui ont pour mission de préparer les élections (présidentielles et législatives), devront être sur le terrain dès jeudi ou vendredi, après le conseil des ministres qui se tiendra en principe ce mercredi. Pour leur part, les mouvances des trois anciens Présidents (opposition) envisagent elles aussi  l'envoi de délégations à Gaborone avant le rendez-vous décidé par le sommet de la SADC. Sur le terrain, elles poursuivent les rassemblements et ont envoyé à la préfecture de police une demande d'autorisation de manifester dans la capitale.
A noter qu’une dizaine de partis politiques malgaches ont paraphé la feuille de route élaborée par l’émissaire de la SADC. Ce document est toutefois rejeté par l’opposition. Toutes ces formations se seront conviées donc à Gaborone pour trouver une solution malgacho-malgache définitive à la crise politique qui secoue la Grande Ile depuis 2 ans.