VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

samedi 5 février 2011

Madagascar-Emploi: Engouement des jeunes pour le métier paramédica

Métier paramédical-Madagascar - Il y a quelques années, les études en gestion, marketing ainsi que le commerce et la communication attiraient les jeunes, mais ces secteurs commencent aujourd'hui à être saturés au niveau des débouchés sur le marché du travail. Il faut se tourner vers d'autres horizons. C'est ce que conseillent la plupart des responsables d'établissements d'enseignement supérieur, à leurs étudiants. Le domaine du commerce reste, certes, porteur, mais la conjoncture économique actuelle du pays et le marché de l'emploi ne permettent plus un plein épanouissement des nouveaux diplômés.

Les jeunes nouvellement titulaires du baccalauréat se tournent alors vers d'autres secteurs dits « porteurs » et qui permettent de trouver plus rapidement du travail. Lors des dernières éditions des divers salons de l'étudiant ou de l'emploi qui mettent en avant les possibilités d'orientation pour les jeunes après le bac et les opportunités qui s'offrent aux nouveaux bacheliers en matière d'études supérieures, ces derniers ont manifesté un grand intérêt pour les métiers paramédicaux.

Les jeunes recherchaient avant tout des études qui leur permettent d'entrer dans la vie active en trois ans, au maximum. En effet, nombreux d'entre eux sont moins enthousiastes à l'idée de faire de longues études de huit, dix ans ou plus afin de décrocher un doctorat ou au moins un DEA. L'urgence de pouvoir gagner sa vie l'emporte sur l'ambition de viser très haut.

« Les parents ne peuvent plus se permettre de financer de longues études. Avoir des parents qui peuvent encore payer trois ans d'études supérieures, c'est déjà une chance pour des étudiants comme moi », confie Samuel, jeune bachelier de 19 ans.

Pour lui, il n'est pas envisageable de faire de longues études, à moins de trouver un emploi pour les financer. Mais le marché du travail du moment, n'étant pas ce qu'il y a de plus florissant, ce jeune a dû porter son choix sur des études pour devenir infirmier.

Quant aux jeunes filles, nombreuses sont celles qui choisissent des études de sage-femme. Outre l'établissement public qui forme des sages-femmes, elles ont également la possibilité de se former dans le secteur privé. Toutes espèrent pouvoir rapidement trouver du travail.