VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 4 octobre 2010

une propagande à sens unique pour l’adoption d’une nouvelle Constitution


La propagande du référendum constitutionnel prévu le 17 novembre prochain a débuté samedi dernier à Antananarivo, la capitale de Madagascar, dans une ambiance assez timide.
Seul le comité pour le ’’Oui’’ a été visible en partageant un journal spécial contenant le projet de Constitution ou en tenant un grand meeting.
Visiblement, le pouvoir en place ne compte pas faire des économies sur les moyens pour faire adopter ce projet de Constitution. Dimanche dans la capitale, un comité national pour le ’’Oui’’ a été mis sur pied regroupant des représentants des partis et associations politiques proches du pouvoir de fait. Des tournées dans les régions et les districts dans toute l’île sont prévus par ce comité.
Les chefs de régions sont également déployés pour cette campagne et un directeur de campagne a déjà été mis en place qui a comme équipe des proches de la présidence de la Haute Autorité de Transition (HAT) malgache et un conseiller du président de la HAT.
De leur côté, l’opposition brille par leur absence en ce début de campagne référendaire. Ils comptent boycotter l’échéance. « Ce référendum n’est pas encore la solution à la sortie de crise, qui plus est, ceci est organisé dans la hâte », a déclaré Fetison Rakoto Andrianirina de la mouvance Ravalomanana.
Parallèlement à ce campagne, la sensibilisation du contenu de la Constitution n’a également commencé que samedi dernier. Pour ce, les membres du comité consultatif pour la Constitution et ceux du comité électoral national indépendant (CENI) sont à pied d’oeuvre. Il serait pourtant difficile de savoir s’ils vont pouvoir réussir leur mission étant donné le peu de temps qui reste.
Le référendum du 17 novembre prochain inaugure la série d’élections, avec lesquelles le pouvoir de la transition à Madagascar compte sortir le pays de la crise politique. Ce calendrier contenu dans un accord politique signé le 13 août dernier a été avalisé par la conférence nationale qui s’est tenue du 13 au 18 septembre. Les élections municipales anticipées sont prévues le 20 décembre prochain.