VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

mercredi 6 octobre 2010

Contre vents et marées


PDFImprimerEnvoyer
Mardi, 05 Octobre 2010 00:00
Didier Ratsiraka est entré en direct au téléphone sur  la chaîne TV Plus pour annoncer son retour au pays. «Je rentre! » a-t-il déclaré comme s’il n’avait pluspeur de rien. En 2002, le 5 juillet exactement, il a quitté le pays pour s’exiler à l’étranger devant une situation qui pouvait le conduire en prison. Depuis, il a vécu en France, à Paris. Sa résidence d’Ambodiantafana à Toamasina a complètement été délaissée pendant sa longue absence. Les autorités successives ne s’en sont plus occupées. La belle villa a subi des perquisitions. Les voleurs ont fait le reste. La résidence de Didier Ratsiraka est dans un état lamentable. Pour l’ancien Président de la République, c’est tout simplement inacceptable au point d’en faire  une condition de son retour au pays lors desnégociations de Maputo entre les quatre mouvances politiques pour une sortie de crise.

Contre vents et marées

Cette fois-ci, il semble faire fi de cette condition dont les tractations n’ont guère évolué. Les autorités de la transition n’ont pas répondu à sa demande de réhabilitation de la villa. Mais c’est décidé, il revient au pays contre vents et marées. Mais seulement après le rétablissement de son fils qui est sous soins intensifs dans un hôpital parisien. L’ Amiral Ratsiraka a-t-il eu un deal avec les autorités de transition ? Des observateurs le pensent. Ils estiment que l’ancien Président n’a jamais caché qu’il a joué un rôle dans la chute du pouvoir deMarc Ravalomanana. Mais la revanche ne l’a pas empêché de se rapprocher deMarc Ravalomanana et du Pr  Zafy Albert pour des solutions de sortie de crisepérennes pour le pays. Signataire des  accords de Maputo, le fondateur du parti Arema a montré des qualités de tolérance et de réconciliation sans précédent, indispensables pour l’avenir de la nation; le Pr Zafy Albert, de même. Il a été conscient de la nécessité de la réconciliation nationale depuis longtemps. Il n’a jamais reconnu comme légal l’accession de Marc Ravalomanana au pouvoir. Mais pour la réconciliation et la recherche d’un Madagascar nouveau, il a aussi signé  les accords de Maputo. En vérité, tous les signataires de  ces accords qui ne pourront pas finalement être appliqués, sont considérés comme des sages. MaisAndry Rajoelina qui s’est senti trahi a renié ces accords. Actuellement, la solution qui pourrait être appliquée résulte de la récente conférence nationaleorganisée par les «Raiamandreny Mijoro». Elle vaut ce qu’elle vaut. Elle   est considérée comme le résultat  du processus malgacho-malgache et comme une alternative au processus conduit par la médiation internationale. Cette solution engage le pays vers un référendum pour la Constitution de la quatrième République, malgré la contestation des trois mouvances politiques anti HAT.Didier Ratsiraka se démarque –t-il des autres ? Il arrive en pleine campagne du référendum. Vient-il pour le « Oui » ou pour le « Non» ? En 97, son  retour triomphal au pays est certainement encore dans les mémoires du public. Il a été accueilli par une liesse populaire sans pareille durant son trajet de l’aéroport d’Ivato à sa résidence de Faravohitra. 13 ans après cette épopée, quels sont cesprojets ? Quelles sont aussi les solutions qu’il veut apporter à la crise ? A 74 ans, l’Amiral joue le messie en regardant l’avenir devant lui. Wait and see !
Zo Rakotoseheno