VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

dimanche 20 juin 2010

« Madagascar a renoncé à sa souveraineté sur Tromelin en 1970 », affirme Maurice

Madagascar a renoncé à sa souveraineté sur Tromelin en 1970, a affirmé le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell dans une déclaration au parlementaire cette semaine. « Un accord mutuel avait été conclu entre Maurice et Madagascar selon lequel Madagascar aurait soutenu la revendication mauricienne sur Tromelin, alors que Maurice aurait soutenu les revendications malgaches sur les îles éparses », a dit Arvin Boolell qui a réaffirmé la souveraineté de Maurice sur Tromelin.

Le chef de la diplomatie mauricienne a rappelé que Maurice et la France ont signé un accord général sur la cogestion économique, scientifique et environnemental de Tromelin et de sa zone maritime. «L'ile Maurice et la France ont également signé, en même temps, trois accords de mise en oeuvre concernant la recherche archéologique, la pêche et la protection de l'environnement respectivement », a-t-il indiqué.

Le ministre a retracé les différentes étapes qui ont mené à cet accord dont les bases avaient été jetées en 1999 lors du sommet des chefs d'État de la Commission de l'océan Indien (COI) à l'île de La Réunion. Après une période creuse, les discussions ont été relancées à l'issue de la rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et le PM Navin Ramgoolam lors de la visite de ce dernier à Paris en 2008.

Le ministre des Affaires étrangères a donné les détails de l' accord dont une copie a été déposée au parlement. Concernant les accords de pêche, Arvin Boolell a expliqué que l'accord porte sur l'évaluation de réserves de poisson, l'élaboration des mesures pour la gestion des poissons et les modalités pour l'émission des permis. « Il doit être noté que l'accord sur l'émission des permis de pêche a été conclu après des négociations prolongées. Le côté français avait au commencement proposé que seulement les autorités françaises devraient livrer des permis de pêche à tous les navires autorisés pour pêcher dans les zones maritimes environnantes de Tromelin. Le côté mauricien s'est opposé à cette proposition. On a

finalement convenu que les autorités mauriciennes fourniraient des permis de pêche aux navires battant pavillon mauricien tandis que des permis de pêche pour les navires battant pavillon français seraient livrés par les autorités françaises. Quant aux navires d'autres pays, elles ont besoin des permis à la fois des autorités mauriciennes et françaises », a précisé Arvin Boolell.

Concernant la protection de l'environnement, l'accord établit un encadrement pour une gestion responsable de l'environnement de Tromelin et de son environnement maritime. L'accord prévoit également l'élaboration d'un plan d'urgence commun en cas de marée noire entre la France et Maurice.
Source: xinhua