VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 14 janvier 2013

TOLIARA Pillages contre des commerçants merina

Ce qui reste des étals des commerçants après le passage des vandales à Toliara


Ce qui reste des étals des commerçants après le passage des vandales à Toliara

Près de 80 casseurs se sont déchaînés sur une vingtaine de commerçants originaires des hauts-plateaux, samedi soir. Ces pillages ont éclaté après le meeting du MDM de Pierrot Rajaonarivelo.
Samedi de tous les dangers pour des com­merçants merina. En début de cette soirée, non loin du stade couvert de Tsienengea, où venait de se tenir le meeting du Mouvement Démocratique de Madagascar (MDM) présidé par le ministre des Affaires étrangères Pierrot Rajaonarivelo, une horde de vandales, comptant près de 80 paires de bras, s’est déchaînée sur une vingtaine de commerçants, majoritairement originaires des hauts-plateaux. Pendant quelques minutes, des casses ont secoué le tronçon de route jonché de commerçants, passant devant le bâtiment de la trésorerie de l'État. Selon des témoins oculaires, ces pilleurs avaient de visu, un plan d’attaque préalablement préparé. « Avant de sévir, les casseurs ont fait une danse folklorique en pleine rue, en brandissant des bâtons. Un déluge de pierres a éclaté, lorsqu'ils sont arrivés à quelques mètres des commerçants pris pour cible. Pris de panique, ces derniers se sont enfuis de peur de se faire blesser », déclare Jean Bernardin Tsiazonaly, témoin de la scène. « Profitant de la situation, les assaillants ont mis à sac et pillé tout ce qu'ils ont trouvé sur leur passage. Postes de radio, téléphones, lampes torches, valises, tables basses ont été dérobés en un éclair» se désole-t-il.
Manipulations politiques 
Des riverains déplorent, pour leur part, une réaction un peu tardive des forces de l’ordre. Fort heureusement, des policiers qui assuraient la garde d'une agence de la BOA, sise dans la rue sont intervenus de justesse. Ils ont dû tirer en l'air pour disperser les pilleurs.
De source policière, les agitateurs ont profité de la sortie en masse des personnes qui assistaient au meeting, pour porter leur plan à exécution. « On imagine mal, comment tout d’un coup, ces groupes de vandales ont pu s’armer de gourdins et de pierres, sans que les policiers censés sécuriser l’intérieur du gymnase ne les aient remarqués parmi la foule» explique le commissaire Sylla, adjoint au commissariat de la ville de Toliara. «En essayant de reprendre le contrôle de la situation, nous avons interpellé deux individus. Faute de preuve, ils ont été néanmoins relâchés », ajoute-t-il
Suite à cette débauche de violences, les organisateurs de cette manifestation politique qui s'est mal terminée, ont réagi, sans tarder. Entre autres, le ministre de la Jeunesse et des Loisirs Jacques Ulrich Andri­antiana, issu du MDM, a condamné avec véhémence ce qui s'est passé. « Ces fauteurs de troubles ont été certainement manipulés. Le but du pillage était apparemment de nous faire porter le chapeau et de salir notre parti politique, vis-à-vis de la population », dénonce-t-il. «En effet, les forces de l'ordre ont été mobilisées pour sécuriser tout le gymnase, mais ces pilleurs ont encore trouvé les moyens de frapper » conclut-il
Ce n’est pas la première fois que des commerçants merina de la cité du soleil font les frais d'une aussi violente échauffourée.