VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 28 mars 2011

Développement socio-économique: Les Douanes malagasy ont des missions importantes

Un colloque des Responsables des Bureaux des Douanes et des Chefs de Secteurs des Brigades Mobiles de Surveillance (BMS) viennent de se tenir dans la capitale. Le thème, à l’occasion, est intitulé : « Engagement dans la réalisation de la stratégie de l’Administration douanière ».
Et d’après les données des Douanes malagasy, il est entre autres, expliqué que les actions ainsi définies constitueront des engagements pour les participants dans l’exercice de leurs fonctions respectives pour l’année en cours.
Plus, il a été présenté que les responsables concernés se doivent d’asseoir leur autorité aux fins d’optimisation des ressources disponibles et de se pencher sur la réactualisation de certains textes. Ce colloque, annonce-t-on tombe à point nommé quand on sait que les Douanes malagasy ont des missions importantes sinon vitales pour le développement socio-économique du pays, comme le renflouement  des caisses du Trésor public. Dans ce sens, les statistiques douanières disponibles indiquent qu’en 2010, les recettes engrangées s’élèvent à 8290milliards Ariary. Cette année, elles sont prévues atteindre quelque 1 035 milliards Ariary. Aussi, va-t-il de soi que ces responsables douaniers manifestent plus d’autorité pour prévenir les errements tout en assurant un encadrement permanent de leurs administrés.
Dans ce contexte, des solutions aux différents problèmes soulevés à cette occasion ont été avancées. Elles vont de la création d’un indicateur de performance dont la fiabilité repose des indicateurs mesurables, pertinents pour l’organisation, définis suivant des objectifs clairs et précis, à l’optimisation du recouvrement des droits compromis et des amendes à 1% des recettes douanières provenant des affaires contentieuses qui en 2010 on n’a atteint que 0.6% soit 5.605.203.545Ariary, en passant par la nécessité d’une collaboration étroite entre les Receveurs et les Chefs Secteurs. Le tout avec en toile de fond, la proposition d’indicateur de performance permettant d’apprécier objectivement les activités des BMS ; l’instruction sur la conduite à tenir dans l’exécution du service (port de tenue réglementaire, de badge, rejet de la corruption..) ; et la transmission des besoins en formation, étant entendue que la performance est tributaire de la connaissance.
Par ailleurs, l’Observatoire Des Délais(ODD) où sont représentées les entités concernées par le commerce international, a été mis sur pied pour collecter les informations, les réclamations ainsi que tous les problèmes relatifs aux délais et « fournir des réponses concrètes et constructives » sur la question. Dans ce cadre, la Banque Mondiale a estimé que le coût du délai est de 1% de la valeur FOB par jour de retard.