VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

jeudi 8 septembre 2011

Combustible Du gaz naturel gicle à Sakaraha

Le site d’exploration de la compagnie Madagascar Southern Petroleum à Sakaraha (Photo fournie)

Le site d’exploration de la compagnie Madagascar Southern Petroleum à Sakaraha (Photo fournie)
La compagnie Madagascar Southern Petroleum a confirmé l'existence de gaz naturel au bloc n° 3112 à Mahaboboka-Sakaraha. Elle poursuit le forage pour aboutir à une estimation de la réserve.
Un espoir pour la Grande île. Au moment où le gaz domestique coûte très cher, Madagascar Southern Petroleum Compagny (MSCP) a découvert du gaz naturel, le 7 septembre à 3 heures du matin dans son bloc n° 3112 à Mahaboboka-Sakaraha. Selon le communiqué du ministère des Mines et des hydrocarbures, il s'agit « d'un gaz à très forte pression ».
« La découverte s’est produite à 2755 mètres de profondeur. Brûlé, le gaz donne une flamme de couleur bleue. Ce qui peut être interprété comme un signe de sa très bonne qualité », précise aussi l'annonce ministérielle.
Source géothermale
Il n'est cependant pas encore possible de déterminer si la poche de gaz est assez importante pour être exploitée. Pour en savoir davantage, la compagnie MSCP compte poursuivre le forage jusqu'à 3000 mètres. « L’objectif consiste à déterminer la taille de la poche et d’établir par la suite une estimation de la réserve existante. Une analyse du gaz devra enfin être effectuée pour recueillir des informations précises sur sa qualité », rapporte toujours le communiqué du ministère des Mines.
Cette découverte n'est pas la première faite par la compagnie sur le site. Durant son exploration, elle a déjà rencontré une nappe phréatique à une profondeur de 334 mètres jusqu'à 452 mètres, au début du mois d'août.
« Un jet d’eau chaude avait alors jailli jusqu’à 30 mètres de hauteur. Sa température avoisinait les 43°C, signe indicateur d’une source géothermale. Cette chaleur pourrait traduire la présence éventuelle de sources volcaniques en profondeur qui peut expliquer la pression », explique toujours la note ministérielle.
Ces sources pourraient servir à l'approvisionnement en eau dans le Sud. Mais auparavant, « des études détaillées ainsi qu’une analyse d’échantillons sont encore nécessaires pour être fixés sur ces points ».
Le bloc n° 3112 peut ainsi renfermer de nombreuses ressources. Il y a quelque temps, Li Yin, directeur général de la compagnie MSPC avait annoncé que des reconnaissances aériennes et des explorations géo-sismiques ont été effectuées sur le site de Mahaboboka. Celles-ci ont révélé la présence de poches d'hydrocarbures (du pétrole conventionnel et du gaz naturel) d'une quantité significative.