VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

lundi 14 mars 2011

Boeny Ar 990 millions pour l'agriculture

Le ministre de l’Agriculture, Jaonina Mamitiana Juscelyno (debout), lors du lancement du FRDA pour la région Boeny à Mahajanga

Le ministre de l’Agriculture, Jaonina Mamitiana Juscelyno (debout), lors du lancement du FRDA pour la région Boeny à Mahajanga





Il s'agit d'un fonds destiné au développement agricole régionaux. Les bénéficiaires doivent participer par des apports dont le taux varie selon la nature de leurs projets.
La cérémonie de lancement officiel du Fonds régional pour le développement agricole (FRDA) pour la région Boeny a eu lieu
au Zahamotel Amborovy, vendredi 4 mars, en présence du ministre de l’Agriculture, Jaonina Mamitiana Juscelyno.
Boeny est la 8è région à avoir bénéficié du FRDA. Il s’élève à Ar 990 millions et provient des ressources propres de l’État.
Les différents responsables, concernés de près ou de loin par ce fonds, ont rehaussé de leur présence cette cérémonie, à la fois la séance d’information sur le FRDA. À l’instar des chefs de district de Mahajanga I et II, Mitsinjo et Ambato Boeny, les responsables des centres de service agricole, les organisations paysannes de Marovoay et d'Ambato Boeny, les représentants des institutions financières et des services techniques déconcentrés.
Le directeur général d'Entreprendre à Madagascar, l’organisme d’appui dans la mise en place de ce fonds, a expliqué que le FRDA est prévu financer les projets de développement agricole tels que l’appui à l’amélioration de la production, au système d’informations, ainsi que les conseils et les formations.
Le FRDA est également destiné à l’appui à la structuration et au renforcement des organisations paysannes ainsi qu’à la recherche appliquée.
Renforcement
Les projets d’achat ou de location de matériels agricoles peuvent également être financés par ce fonds.
« Vu le contexte de financement insuffisant du développement agricole, des budgets publics et l’accès plus ou moins difficile à la micro-finance à Madagascar, l’État a créé le Fonds pour le développement agricole », a souligné le ministre de l’Agriculture, Jaonina Mamitiana Juscelyno.
Elias Randrianarisoa, coordonnateur national du FDA, rattaché au ministère de l’Agriculture, a tenu à préciser quelques critères d’octroi des subventions. « Les taux de subvention ne sont pas les mêmes pour les organisations paysannes des zones enclavées et non enclavées, de même que pour les zones où il y a la présence ou non des coopératives de micro-finance », a-t-il souligné.

Les conditions d’octroi
Les projets présentant les aspects de développement cités doivent avoir l’approbation des membres du Comité régional d’orientation et d’appui (CROA). C’est un comité composé de 14 membres dont un représentant de la région, un de la DRDR, un de la direction du Trésor, un du Tranoben’ny Tantsaha, six des organisations paysannes, deux du secteur de l’agro-industriel et privé, deux des institutions de micro-finance. C’est l’organe délibérant de ce fonds.
Le PDSR et le FRDA se complètent de par le fait que des dossiers présentés au PSDR peuvent être financés par le FRDA. C’est en fonction de la nature du dossier et du montant demandé.
L’apport des bénéficiaires et des organisations paysannes, dont le taux varie selon la nature du projet, est une des conditions majeures d’obtention de ce fonds.