VAOVAO TVM MIVANTANA

TVM EN DIRECTE.

VAOVAO

.

.

VAOVAO

samedi 28 août 2010

Madagascar : exportation en baisse pendant la crise politique

L’ exportation de Madagascar sur les principaux produits vers les neuf principaux pays partenaires et le reste du monde, a connu une baisse pendant la crise politique par rapport aux années précédentes, a indiqué l’ Institut national des statistiques (Instat) malgache.

Si la moyenne de la valeur FOB (Free On Board), ou les marchandises achetées sans les différents frais, pour un trimestre était de 536 milliards d’ Ariary, soit environ 268 millions de dollars américains en 2009, lors du premier trimestre de cette année, cette valeur est de 410 milliards d’ Ariary soit 205 millions de dollars. En 2008, la valeur FOB était de 713 milliards d’ Ariary en un trimestre.

Sur les chiffres du premier trimestre de 2009, le textile et ses produits dérivés ont atteint un poids de 5,5 tonnes d’ exportation, alors que lors du premier trimestre de cette année, l’ exportation était seulement de 3,4 millions de tonnes, alors qu’ elle a atteint de 6,8 millions de tonnes pendant la même période en 2008.

Après le textile, les crevettes occupent le deuxième produit le plus exporté de la grande île avec 2.112.000 tonnes la moyenne du poids en un trimestre lors de la saison 2009 alors que lors du premier trimestre de cette année, Madagascar n’a exporté que 733.400 tonnes si c’ était à 2.514.000 tonnes pendant la même période en 2008.

Parmi les principaux pays dont la France, les Etats-Unis, l’Allemagne et la Chine, qui importent les produits de Madagascar, la France reste le premier pays à écouler sur son marché les produits de la grande île avec 1.239 milliards d’ Ariary de valeur FOB en 2008 et 673 milliards d’ Ariary seulement en 2009, le premier trimestre de cette année n’ est qu’ à 152 milliards d’ Ariary.

Avec ces chiffres, force est de constater que la crise politique malgache qui a débuté en décembre 2008 a eu un impact négatif en ce qui concerne l’ exportation des principaux produits de Madagascar et par la suite, un creux de quelques centaines de milliards d’ Ariary dans la caisse de l’ Etat, selon des analystes.

Le retrait de Madagascar en décembre 2009 pendant la période de la crise de l’ AGOA (African Growth and Opportunity Act) qui est une loi adoptée en 2000 par le congrès américain afin de soutenir l’ économie des pays africains par la facilitation de l’ accès au marché américain, a entraîné la diminution des exportations du textile. Le textile est le premier produit exporté par la grande île et les principaux pays partenaires travaillaient en concert avec les entreprises franches implantées à Madagascar, qui sont les premiers producteurs de textiles malgaches, dont la plupart sont fermés lors de la crise.